Apprendre à coder
vs NoCode

Apprendre à coder, ou ne pas coder, telle est la question.

Le désir d'apprendre à coder est en hausse depuis de nombreuses années. Mais qu'en est-il si vous ne voulez pas apprendre à programmer ? Existe-t-il un moyen de créer des produits numériques, de construire des sites web et d'automatiser des tâches sans coder ?

Grâce aux technologies modernes et aux progrès réalisés dans le domaine du développement de logiciels, il existe aujourd'hui des solutions sans code (NoCode) qui permettent à toute personne disposant d'un accès à l'internet et d'un navigateur Web de créer des sites Web et des applications numériques. Que vous soyez novice en matière de programmation ou un développeur expérimenté cherchant à sortir de sa zone de confort, l'apprentissage du NoCode peut vous permettre de créer des produits ou des services puissants sans recourir à la programmation traditionnelle.

Devenir développeur en 2024 grâce au code

Selon la DARES (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), les ingénieurs en informatique sont à la première place des métiers en plus forte expansion entre 2019 et 2030. Cette tension sur le secteur va s'accentuer, car les entreprises peinent à recruter les talents indispensables pour créer les solutions informatiques dont ils ont besoin. Pour cette raison, faire le choix d'apprendre une langue de programmation semble particulièrement pertinent.

Pourquoi apprendre à coder ?

Entreprendre la démarche d'apprendre à coder est idéal pour : 

Améliorer sa créativité : En premier lieu, coder, c'est créer. Par conséquent, savoir coder est idéal pour mettre en œuvre les idées que l'on imagine. Petit à petit, il devient de plus en plus simple d'organiser sa pensée et la transformer en applications concrètes.

Favoriser son évolution professionnelle : Le marché étant demandeur d'applications et de solutions informatiques, savoir coder est parfait pour améliorer son employabilité. Vous pouvez ainsi accéder à des postes passionnants et bien rémunérés.

• Lancer des projets personnels : Enfin, développer ses compétences de codage permet de créer son site Web, son propre jeu vidéo ou ses propres applications. C’est une manière d’améliorer sa confiance en soi, mais cela s'avère aussi important pour lancer sa propre activité si nécessaire.

Les compétences incontournables du développeur

Pour réussir à devenir développeur informatique, il est nécessaire d'apprendre un ou plusieurs langages de programmation. Si vous désirez vous reconvertir et devenir développeur Web, le HTML, le CSS et le JavaScript sont des incontournables. La connaissance des bases de données, des requêtes SQL et de l'outil GitHub est aussi essentielle. Idéalement, vous devez posséder une fine compréhension des principes de la conception orientée objet et des algorithmes ainsi que des structures de données.

Pour atteindre votre objectif, des compétences en communication, une rigueur et une importante compétence en réflexion et en résolution de problèmes sont en outre indispensables. C'est la raison pour laquelle le chemin pour devenir développeur peut être long et semé d'embûches. Bien que passionnant, le métier de développeur demande donc des efforts conséquents et continus pour réussir à acquérir toutes ces compétences de base.

Suivre une formation de développeur est-il indispensable ?

Différentes voies mènent au métier de développeur. Bien qu'un simple tutoriel ne suffit bien évidemment pas, certains suivent un parcours d'enseignement gratuit sur internet en s'aidant d'un guide pratique de leur langage de prédilection. D'autres préfèrent la qualité d'une formation payante et refusent de se former gratuitement via des cours accessibles en ligne. Ils peuvent alors opter pour un cursus en université ou une formation via un bootcamp.

Quelle que soit la formation privilégiée, elle nécessite une implication tout au long de la formation, car l'apprentissage du code peut s'avérer exigeant. Il est bien sûr possible de se faire recruter sans suivre une formation dédiée, car seules importent les aptitudes. Toutefois, il est plus simple d'être accompagné et guidé pour obtenir un socle de compétences solides et un savoir-faire robuste.

Soyez audacieux : Optez pour l’approche NoCode

Et pourquoi ne pas aller plus loin et devenir Maker NoCode ? Ce métier d'avenir va vous permettre d'atteindre l'ensemble de vos objectifs professionnels en toute simplicité.

Qu’est-ce que le NoCode ?

Le NoCode désigne une nouvelle manière de concevoir des applications logicielles. Sa spécificité ? Vous n'avez pas besoin de savoir coder. En effet, un Maker NoCode met à profit différents outils de modélisation et de configuration visuelle pour concevoir le site internet ou l'application qu'il désire.

Vous n'avez alors plus à passer de longues heures à apprendre à maîtriser les langages informatiques tels que JavaScript ou Python. Or, ce simple détail fait toute la différence, car vous pouvez libérer votre potentiel créatif en passant outre les barrières techniques habituelles.

Les applications pratiques du NoCode

Si vous pensez que ne pas connaître un langage de programmation sur le bout des doigts vous limite, vous faites erreur. En effet, en utilisant des interfaces visuelles, les plateformes NoCode vous permettent de créer des logiciels variés. Ainsi, il est possible de concevoir des sites Web, des applications mobiles, des jeux vidéo, des chabots et même automatiser des tâches.

Les applications sont donc très nombreuses et l'absence de code n'est pas un frein pour développer des solutions complètes et robustes. La seule différence est que des gestes simples tels que des glisser-déposer dans un éditeur remplacent les habituelles lignes de code

Les atouts du NoCode

Se lancer dans le NoCode, c'est bénéficier d'avantages nombreux par rapport à l'apprentissage traditionnel du code. Ainsi, une étude de Zapier datant de 2021 notait que 90% des utilisateurs d'outils NoCode ou LowCode déclaraient que leur entreprise n'aurait pas pu se développer aussi rapidement sans cette révolution. 

Simple à prendre en main

L'atout incontournable du NoCode est sa facilité d'apprentissage. Il est loin le temps où l'apprentissage long et fastidieux d'un langage comme Java était indispensable. Avec le NoCode, un débutant peut apprendre la base très rapidement et maîtriser son sujet dans les meilleurs délais. Ainsi, un rapport de Mendix nous apprend que 70% des utilisateurs de solutions NoCode ont mis un mois ou moins à les maîtriser, alors qu'ils ne possédaient préalablement aucune expérience dans le domaine.

Un gain de temps appréciable

Cette simplicité est idéale pour raccourcir nettement les temps de développement pour les entreprises. D'après un rapport de Zapier, 37% des utilisateurs de technologies NoCode ou LowCode économisent entre 10 et 20 heures de travail chaque semaine en mettant à profit ces approches. De plus, selon un rapport de RedHat de 2018, le temps nécessaire pour développer une application est réduit jusqu'à 90% via ces technologies.

Idéal pour réduire les coûts

Gain de temps signifie réduction des coûts. En accélérant le cycle de développement des produits, une entreprise est en mesure de produire plus, dans le même intervalle de temps. Cela lui permet d'améliorer nettement sa rentabilité et son retour sur investissement. C'est la raison pour laquelle Gartner annonçait en 2021 que d'ici 2025, 70% des nouvelles applications développées par les entreprises utiliseraient de telles solutions. 

Cela permet de gagner en agilité 

La rapidité de développement est aussi un élément incontournable pour accroître l'agilité et la résilience d'une entreprise ou d'un autoentrepreneur. En effet, en développant rapidement des solutions de qualité via des plateformes NoCode, il est plus simple de réaliser des tests. En tirant profit de ces technologies, les Maker NoCode et les décideurs ont ainsi la faculté de s'adapter aux éventuelles évolutions du marché ou au retour des utilisateurs.

Un suivi des solutions facilité 

Enfin, cette souplesse a un impact direct sur le suivi et le maintien des applications. Alors qu'il est complexe de modifier un programme ou d’ajouter une fonctionnalité avec du code classique, de telles procédures deviennent simples avec le NoCode. Les mises à jour peuvent alors se succéder pour permettre au produit de s'affiner et coller au plus près des attentes des utilisateurs.

NoCode, LowCode, quelle différence ?

Ces deux types de plateformes ont pour objectif de révolutionner le secteur de la création d'applications. Toutefois, les utilisateurs ne sont pas les mêmes. En effet, le Low Code englobe un ensemble de solutions facilitant le travail du développeur. Si ce dernier doit moins coder, une connaissance technique de base est tout de même nécessaire.

Au contraire, le No Code s'adresse au plus grand nombre. Inutile de posséder un profil technique ou d'être développeur, toute personne assez motivée est en mesure de devenir à terme développeur No Code. L'accessibilité de cette approche la destine à un public plus large. Le No Code est en effet une solution idéale pour développer des applications rapidement et à moindre coût.

Quelles sont les caractéristiques principales du NoCode ?

Quelques caractéristiques permettent de définir simplement l'approche révolutionnaire du NoCode : 

• Une conception visuelle : Pour développer plus rapidement des sites Web ou des applications, le NoCode utilise des interfaces visuelles et attrayantes. Inutile de maîtriser le HTML ou le CSS, la simple connaissance d'outils dédiés suffit à créer des solutions informatiques performantes.

L'accessibilité avant tout : Le NoCode est accessible à toutes et tous ! Au sein du développement NoCode, une fonctionnalité revient sans cesse : le glisser-déposer. Cette fonction fait toute la différence et permet de libérer le potentiel créatif de chacun.

Une approche multiplateforme : L'ouverture de l'approche No Code se retrouve aussi dans l'approche multiplateforme. Nul besoin de matériel spécifique, un accès à internet suffit à utiliser des solutions No Code en mode SaaS qui à leur tour permettent de concevoir des applications capables de s'exécuter sur tous types d'appareils ou de plateformes.

Quelles sont les plateformes de développement NoCode ?

Pour mettre en place un projet NoCode, il est nécessaire de posséder les bons outils. En effet, un certain nombre de plateformes incontournables existent sur le marché. 

Bubble

Cette plateforme réputée dans le domaine du NoCode permet de concevoir des sites Web et des applications par de simples glisser-déposer. Sa simplicité va de pair avec sa puissance. Bubble vous permet ainsi de créer une marketplace, une plateforme SaaS, un MVP ou bien encore un outil de gestion de projet.

Zapier

Autre exemple notable des possibilités du NoCode : Zapier. Cet outil d'automatisation peut être utilisé pour créer en toute simplicité des flux de travail. Vous pouvez ainsi automatiser toutes les tâches répétitives et à faible valeur ajoutée. C'est un outil très intéressant à apprendre via un cours en ligne ou une autre ressource d'apprentissage, car de nombreuses entreprises cherchent à automatiser leurs workflows.

Airtable

Pour aller encore plus loin dans la polyvalence du NoCode, présentons Airtable. Cette plateforme en ligne, accessible à tous, est très agréable à utiliser. Grâce à elle, vous avez l'opportunité de concevoir et partager des bases de données relationnelles. Différentes entreprises apprécient Airtable pour sa capacité à remplacer des outils comme Google Sheet ou Microsoft Excel.

Webflow

La conception de sites internet reste l'une des demandes les plus courantes des entreprises, quelle que soit leur taille ou leur secteur d'activité. Webflow répond à ce besoin de manière pratique et efficace. Via une approche de type glisser-déposer, cette plateforme vous offre l’opportunité de créer des sites Web performants et attrayants, sans coder.

Les tendances du marché NoCode

Dire que le marché du NoCode est florissant est un euphémisme. Selon Gartner, le marché Low Code et No Code vont progresser de 25% cette année. Il atteindra alors 10 milliards de dollars en 2023 et 12,3 milliards en 2024.

Cette croissance s'explique tout simplement par l'adéquation entre les attentes des entreprises et les caractéristiques spécifiques de ces technologies. Comme l'explique Varsha Mehta, chercheuse senior, experte en étude de marché chez Gartner : "Pour répondre à la demande croissante de livraison rapide d'applications et de flux d'automatisation hautement personnalisés, les entreprises se tournent de plus en plus vers les technologies NoCode/LowCode".

En outre, former les développeurs aux méthodes classiques est long et coûteux. Or, d'après Morgan Stanley, il y a actuellement 26 millions de développeurs dans le monde alors qu'il n’en faudrait pas moins de 38 millions d'ici 2024. Cette pénurie ouvre la voie aux Maker NoCode qui ont toutes les compétences pour accompagner efficacement les entreprises dans leurs projets. En effet, qu'il s'agisse de code ou de NoCode, la finalité est la même à savoir développer des applications et des solutions digitales performantes selon un cahier des charges précis.

Pour toutes ces raisons, se tourner vers l'approche NoCode pour devenir développeur Web en 2023 est une idée très pertinente. Le marché est dynamique et les opportunités sont très nombreuses pour les nouveaux Maker qui maîtrisent les outils dédiés à ce métier d'avenir.

Sébastien Trillot
Alumni Bootcamp
NoCode Ops Manager
@Her Underwear

Accélérez votre carrière maintenant

Découvrez notre formation Bootcamp complète et certifiante pour apprendre à utiliser les meilleurs outils NoCode et IA.

Découvrez le Bootcamp
©2024 L'École Cube