Growth Hacking : Définition et Cas Pratiques

Découvrez la puissance du Growth Hacking fusionnée au NoCode !

8/1/2024

5 mn

de lecture

Thomas Groc

Growth Hacking : Définition et Cas Pratiques

Face à un marché en constante évolution, le Growth Hacking offre une réponse agile pour conquérir et fidéliser une audience. Sean Ellis, à l'origine du terme, a ouvert la voie à une nouvelle approche du marketing. 

Découvrez la définition du Growth Hacking, sa puissance pour la croissance de votre entreprise, et comment le NoCode peut l'amplifier.

1. Définition du Growth Hacking

Le Growth Hacking est l’alliance audacieuse du marketing, de la technologie et de la créativité. C'est un état d'esprit axé sur la croissance à tout prix, qui délaisse les méthodes conventionnelles au profit de techniques plus agiles et innovantes. 

Cet engouement a été initié par Sean Ellis, le premier à avoir qualifié le terme "Growth Hacker". Sous son influence, de nombreuses startups de la Silicon Valley ont adopté cette nouvelle approche, la propulsant sous les feux de la rampe.

Mais alors, en quoi diffère-t-il du marketing traditionnel ? Au-delà des outils et des techniques, le Growth Hacking se distingue par l’obsession constante d’optimisation en employant plusieurs leviers. 

Quels sont les principaux leviers du Growth Hacking ?

Au cœur du Growth Hacking se trouve le framework AARRR : Acquisition, Activation, Retention, Referral et Revenue

Pour le déchiffrer rapidement, il s'agit : 

  • D’attirer des utilisateurs, 
  • De les activer (leur faire réaliser une action)
  • De les fidéliser, 
  • De les transformer en ambassadeurs, 
  • Et finalement de monétiser leur engagement. 

Prenons un exemple : un produit (comme une application mobile) pourrait attirer des prospects via des publicités ciblées (Acquisition), les inciter à créer un compte (Activation), leur offrir une expérience gamifiée pour les garder (Retention), encourager le partage avec des amis (Referral) et proposer des fonctionnalités premium payantes (Revenue).

Afin de mesurer l’efficacité de son framework, le Growth Hacker analyse les KPIs. Du taux de conversion à la durée moyenne d'une session, ces indicateurs clés de performance offrent une vue d'ensemble de l'efficacité des stratégies. 

Sur la base de ces données, il adapte ensuite ses stratégies, peut réaliser des tests pour voir ce qui performe le mieux (comme les tests A/B avec deux versions d’une même page). 

Grâce à cette méthode constamment perfectionnée, le Growth Hacking est souvent synonyme de succès. 

3 exemples de réussite grâce au Growth Hacking

Il existe de nombreux cas pratiques de Growth Hacking qui furent de véritables succès pour les entreprises concernées. Par exemple :

 

  1. Dropbox : l’entreprise a lancé un programme de parrainage offrant de l’espace de stockage supplémentaire pour les parrains. Cette stratégie, renforcée par des éléments de gamification, a propulsé leur base d'utilisateurs à des millions en un temps record.

  1. Airbnb : le leader du logement saisonnier a joué une carte audacieuse en intégrant secrètement ses annonces avec Craigslist, une plateforme déjà populaire. Ce coup de maître a non seulement amplifié leur visibilité mais a aussi servi de tremplin à leur croissance exponentielle, transformant des utilisateurs de Craigslist en hôtes et invités Airbnb.

  1. Hotmail : dans sa simplicité, le fournisseur de la boîte de réception a adopté une stratégie virale. En ajoutant la phrase “Get your free email at Hotmail” à chaque email envoyé, chaque interaction devenait une opportunité publicitaire. Ce geste simple, mais génial, a conduit à une adoption massive.

Un Growth Hacker peut propulser votre entreprise au sommet. Combinez-le au NoCode pour des résultats renforcés. 

Comment intégrer le Growth Hacking à une stratégie NoCode ?

La fusion entre la méthode du Growth Hacking et le mouvement No Code confère un avantage notable : la rapidité. Dans un monde digital où l'agilité est reine, le No Code permet aux entreprises de pivoter rapidement, d'essayer de nouvelles stratégies et de s'adapter aux retours en temps réel. 

C'est cette adaptabilité, cette capacité à concrétiser une idée presque instantanément, qui donne au No Code sa véritable force dans le domaine du Growth Hacking.

Pour intégrer le Growth Hacking au NoCode, il est nécessaire d’utiliser des outils NoCode dédiés, comme Bubble, Webflow ou Zapier : 

  • Webflow. Imaginons qu'un Growth Hacker ait identifié une opportunité : une nouvelle landing page pour un segment spécifique de la clientèle pourrait augmenter les conversions web. Plutôt que de passer par un long processus de développement, avec Webflow, cette page peut être mise en ligne en une journée.
  • Bubble. Envisageons qu'une entreprise identifie une tendance : ses utilisateurs aiment obtenir des récompenses via une application mobile. Le Growth Hacker peut alors rapidement prototyper et tester une application de fidélité sans avoir à attendre des semaines de développement.
  • Zapier. Supposons qu'une stratégie de Growth Hacking identifie l'importance d'une communication rapide avec les nouveaux inscrits pour augmenter leur engagement. Avec Zapier, dès qu'un utilisateur s'inscrit, une série d'actions automatisées (envoi d'email, notifications, etc.) se déclenche pour engager cet utilisateur immédiatement.

Vous vous intéressez au NoCode ? Vous souhaitez tirer le meilleur parti des outils ? Envisager une reconversion web ou vous lancer à votre compte (freelance et entrepreneurs) ? 

Découvrez nos formations complètes et professionnalisantes : 

L'École Cube vous dit à très vite ! 👋

Sébastien Trillot
Alumni Bootcamp
NoCode Ops Manager
@Her Underwear

Accélérez votre carrière maintenant

Découvrez nos formations intensives et certifiantes pour apprendre les nouvelles technologies NoCode et IA.
En présentiel ou 100% en ligne.

Découvrez nos Formations
Parler à un Conseiller
©2024 L'École Cube